ephata

communautéHistorique
Mission
Communautaires
Vie communautaire
agenda de la communauté
Rencontres
Lieu
Rencontre fraternelle Mai 2013
Frais
Dons
Photos
Contact

 

Historique

 

C'est en Juin 1990 que le Diocèse de Cambrai  accueille la Rencontre Charismatique Interconfessionnelle des 3 diocèses Lille, Arras et  Cambrai, Richard Borgman en sera l’orateur 

En vue de l’animation des chants un groupe de jeunes et d’adultes se constitue. Pendant trois week-ends  ils vont répéter, ensemble. 

Après la Rencontre de Cambrai une partie de ce groupe, souhaite vivement poursuivre l’expérience : « pour retrouver ce vécu partagé ensemble »  

Il fallait un lieu, disponible … Nous avions une maison, certes un peu vieille !
 
Mais ce toit,  notre intérêt pour le Renouveau, le chant, les échanges, voilà peut-être  le point de départ de cette toute petite Communauté.
Vous voulez en Savoir plus ?


SOMMAIRE :
 
1. Les Premiers Pas
2. Un Projet
3. Qui se réalise
4. Une épreuve
5. Rebondissement inattendu
6. Aie, Aie, Aie ?
7. Nouveau Rebondissement
8. Et en 2012 ?
9. Voulez vous nous rejoindre ?
10. Et les constructions ?
11. Et les finances ?



1. Les Premiers Pas
 
Au départ, nous sommes une vingtaine de personnes, célibataires, mariés, prêtres, étudiants, retraités ou engagés dans la vie professionnelle, désireux de vivre l’annonce de Jésus-Christ à travers une vie communautaire. 

Chaque année, de nouveaux membres nous rejoignent, certains nous quitteront, pour essaimer vers d’autres lieux. 
 
En 1990, Trois week-ends  par an, voilà  quel était notre engagement  …  
En 2005 certains sont passés à  3 ou 4 week-ends par mois.
En 1992, dans la prière notre groupe reçoit le nom D’EPHATA.
EPHATA, « Ouvre toi » en araméen, Marc 7/34 
En 1994 le groupe devient Communauté.
 
Nous avions aménagé les bâtiments d’origine, mais dès Juin 1994, les lieux commencent à être trop petits, et c’est suite à de nombreux temps de prière, de partage et une retraite de discernement au Mont des Cats, que dans la foi, nous nous lançons dans
une extension des bâtiments.

(Accéder haut de page)


2. Un Projet
 
Les caisses n’étaient pas bien garnies, et les projets ambitieux  ou  irréalistes ? Hé bien ma foi la foi sera notre guide ! 

En 1995, après un an de travaux, les bâtiments totalement financés grâce à des prêts et des dons importants, sont en partie achevés, ils vont d’améliorer notre accueil, en quantité et en qualité.
 
Bien sûr, parfois le doute nous gagne, choisir c’est renoncer, mais nous sommes encouragés  par ces gestes de la Providence : A notre engagement le Seigneur répond et tient ses promesses.

(Accéder haut de page)



3. Qui se réalise
 
La mission continue dans des bâtiments plus spacieux. 
Nous pouvons communiquer, inviter.
 
Nous pouvons éditer une plaquette annuelle avec un programme de rencontres variées : 
• Des week-ends ou des journées chants
• Des week-ends ou des journées d’enseignements avec un intervenant, prêtre, religieux, ou laïc
• Des soirées ou des journées fraternelles
• Des week-ends ou des journées travaux
 
La communauté continue les animations extérieures, et principalement celles des récollections diocésaines (diocèse de Cambrai et parfois d’autres diocèses), celles de messes dominicales, de messes à caractère particulier (jubilé/anniversaire de paroisse), etc. 
Chaque année, en fonction des engagés et des proches de la communauté, un petit groupe d’animation de base est constitué avec des instrumentistes et des chanteurs. Certaines années, nous sommes nombreux, d’autres un peu moins.
Rien n’est jamais acquis, les événements vont nous le démontrer.

(Accéder haut de page)



4. Une épreuve


 
En  1999, Nous recevons la visite de la commission de sécurité, l’annonce tombe : les bâtiments ne sont pas aux normes ! Hé oui ! Si le gros œuvre de l’extension de la maison d’origine a été construit  par une entreprise  c’est avec  les bras des communautaires et de nombreux amis venus nous rejoindre que le reste s’est construit au fil du temps. Les normes évoluent chaque année, pas très accessibles pour le commun des mortels, et elles sont  souvent très coûteuses.
 
Cet épisode de la communauté nous ébranle quelque peu !!! 
Que faire ? Tout arrêter ? Construire, mais avec quel argent ? Seigneur que veux-tu ?
En 2000
sera une année sabbatique, nous devons nous  consacrer davantage à la réflexion et donc laisser plus de place à la prière et au discernement, nous réduisons le programme des rencontres.
 
Nous ne voyons pas clairement  la volonté du Seigneur. Nous excluons  rapidement  la mise aux normes des bâtiments construits,  trop onéreux, n’améliorant pas  les capacités d’accueil, et ôtant tout le charme de la maison. 
Alors, nous faisons des plans de nouveaux bâtiments !
 
Les échanges constructifs, avec la commission de sécurité, et avec les autorités locales, nous permettent de reprendre une activité d’accueil dès septembre 2001.L’accueil de nuit n’est autorisé qu’aux membres de la Communauté.
Les communautaires engagés peuvent donc  rester dans les lieux.
En 2002, nous poursuivons nos ébauches de plans, sans jamais avoir la conviction du bon plan, manque de foi ? ou simplement le Seigneur veut-il autre chose ? 
En Avril 2002, deuxième visite de la commission de sécurité : il faut lancer un chantier de construction sous peine de fermer la communauté pour de bon !… … mais le Seigneur nous montre que ce chantier important n’est pas fait de briques et de béton, et qu’il est autre !

(Accéder haut de page)



5. Rebondissement inattendu
 
 
En 2003 nous prenons la décision de nous tourner vers l’extérieur.
 
La contrainte interne se transforme  
 
Ce sera  le lancement de REVEILLE L’AMOUR 2003 … 
 
Devant les fruits de cet événement, plus question de s’arrêter 
 

Alors viendra REVEILLE L’AMOUR 2005 … Puis ... REVEILLE L'AMOUR 2007 ... 2009…

Pour essayer de faire face aux remarques de la commission de sécurité (17 remarques qui nous valent bien sûr l’avis défavorable), nous ferons quelques aménagements : fermeture du deuxième étage, en cloisonnement de la chaufferie, pose de détecteurs de fumée, mise en place d’extincteurs, contrôle par organisme certifié. Ces mesures, certes conservatoires, ne correspondent que bien insuffisamment, aux demandes de la commission de sécurité.

(Accéder haut de page)


6. Aie, Aie, Aie ?
 
Le problème est qu’entre temps, les bâtiments ne se mettent pas aux normes tous seuls et aucun nouveau bâtiment ne voit le jour dans la pâture mitoyenne des bâtiments actuels (pâture que nous achetons en 2004 avec la dîme de la communauté économisée depuis 8 ans). 
Nous déposons une première demande de permis de construire accordée  en
octobre 2004, mais à peine accordée,  suite à de nouvelles réglementations … il faut déjà la modifier !
janvier 2005 !
… Alors nous modifions … mais surtout nous cherchons un concept de bâtiment moins contraignant. 
Juillet 2005, ce sursis accordé à la communauté depuis plus de 5 ans est parvenu à sa fin.
Partenaire locaux merci de votre patience !
 

Monsieur le Maire, rencontré fin juillet, relancé par la préfecture, nous demande instamment de faire quelque chose … ou à mots couverts… de fermer ! Nous sentions les événements tourner depuis la troisième visite de la commission de sécurité (octobre 2004), c’est pourquoi dès REVEILLE L’AMOUR 2005 nous avons annoncé l’ouverture du chantier, aujourd’hui, nous ne pouvons plus reculer !

(Accéder haut de page)



7. Nouveau Rebondissement
 
 
Ce que la Communauté sait à ce moment, c’est que  le monde dans lequel nous sommes, se déchristianise, s’affaiblit, et nous démontre plus que jamais que nous devons MAINTENIR  UN LIEU D’ACCUEIL, UN LIEU DE PRIERE, UN LIEU DE CHANT et UN LIEU FRATERNEL.
 
Bref être un lieu de recul, de repos, de réflexions, de méditation, de ressourcement, de communion fraternelle, bref l’endroit où  chacun vient reconstituer les forces qui lui font défaut, pour résister au quotidien, tenir contre la dérive, voire annoncer l’évangile.
 
Comme en 1994, 
nous repartons dans une aventure qui nous dépasse tous!  Avec notre Seigneur et notre foi, nous nous armons  de pelles, de  pioches, de truelles et du  fil à plomb.
Août 2005 : tout s’accélère ! 

Etude de nouveaux plans, chiffrage par les principaux corps de métier, rencontres avec l’architecte, enfin  c’est la  dépose du nouveau permis de construire .Les bâtiments seront constitués par un hébergement de plain pied (septembre 2005), nous libérant de nombreuses contraintes de sécurité  grâce à l’ouverture directe des chambres et des pièces sur l’extérieur).
 
Objectif : commencer les travaux en novembre 2005. Nous devons avoir fini l’essentiel du chantier pour Septembre 2006 afin de nous consacrer à REVEILLE L’AMOUR 2007.

(Accéder haut de page)



8. Et en 2012 ?

Ce que ces pages ne  vous ont pas encore confié, c’est le chemin personnel de chacun des communautaires  qui depuis l’origine ont construit cette maison.

Il faut l’avouer … les personnes souhaitant faire le choix de notre mode de vie ne se sont pas toujours bousculées, on hésiterait  à moins ! Un engagement quel qu’il soit n’est jamais neutre : il nous amène à faire des choix.
 
 
Nos choix nous créent et nous libèrent. La parole donnée et tenue, est le socle indispensable pour construire dans la vie publique comme dans la vie privée. Ce n'est pas une contrainte imposée du dehors, c'est une structure qu'on a choisie, qu'on se donne. Et, quand l'âme s'engage, l'esprit se libère.
Trouver la liberté dans l’engagement,
n’est ce pas là un des grands paradoxes de l’évangile
 
Epreuves et grâces font partie du chemin.
Et pourtant cet engagement cent fois remis en question pour les uns, abandonnés  pour d’autres,   n’a-t-il pas porté ses fruits ? L’effort de chacun, de chacune, quelques heures ,quelques mois ou depuis toujours , avec la grâce de Dieu, permet aujourd’hui à Ephata  d’accueillir dans un lieu, les prêtres, les communautés et les laïcs, dans leur vocation à vivre un évangile  actif, engagé et priant. 
 

(Accéder haut de page)


9. Voulez vous nous rejoindre ?

 
Notre monde actuel offre :
• tant de possibilités et de facilités !
• Tant de joies … passagères,
• de bonheur … ponctuel,
que nos communautés se posent en totale contradiction !
 
Etre le Sel de la Terre.

Nous proposons
• l’engagement - souvent en opposition avec le zapping permanent,
• Jésus nous offre la joie profonde…
• Jésus nous promet le bonheur éternel … même si c’est parfois au risque d’un chemin parfois rocailleux !

La communauté Ephata souhaite que les  communautaires maintiennent leur activité : Etude  ou profession ou retraite.
Week-ends et/ou vacances permettent alors  les moments de prière, le service et les échanges dans une relation familiale. 
 Ce choix nous paraît fondamental pour le témoignage mais aussi, soyons clair pour permettre le financement du  fonctionnement et des investissements des bâtiments d’accueil. En effet, les engagés qui le souhaitent, partagent la dîme.
 
 

Ces quelques pages ne vous ont pas découragé …
 
Au contraire vous souhaitez tenter l’expérience communautaire, pendant un an ?
 
Vivre la prière et la fraternité … prenez contact avec la communauté ! Il n’y a pas d’âge pour commencer, pour partager et se donner !
03 27 77 13 78

(Accéder haut de page)


10. Et les constructions ?

Après plus de 24 mois de travaux, les constructions sont terminées en fin 2007 : 13 chambres (équipées avec salle de bain), 2 salles de formation, 1 grand foyer jeunes (avec cheminée feu de bois), une chapelle, des blocs sanitaires et des rangements.
24 mois formidables de chemin de Foi avec le Seigneur. Oh, ça n’a pas toujours été facile ! Des questions, des hésitations, des peurs, des pleurs mêmes … cela n’a pas manqué … ! Des joies intenses, de l’entraide, des dons imprévus, de l’amitié… cela a encore moins manqué … ! Mais, quel bonheur lorsque, avec un peu de recul, nous voyons combien le Seigneur a guidé la communauté dans ses travaux, mais aussi combien Il a guidé les entreprises, les fournisseurs, qui ont souvent partagé ce chemin d’abandon, sans toujours bien comprendre … mais qui nous ont toujours accompagnés et fait confiance … y compris dans les moments difficiles !
 
 
Depuis janvier 2008, nous avons repris l’accueil pour des journées, des week-ends ou plusieurs jours dans des bâtiments aux normes qui permettent d’accueillir jusque 49 personnes. Le cadre de verdure et de convivialité favorise un climat de prière. Nous avons commencé l’accueil de groupes qui repartent enthousiasmés … ça fait plaisir et ça justifie pour chacun de nous, ces années de dur labeur !

(Accéder haut de page)



11. Et les finances ?

Nous avons fait des prêts très importants – le remboursement est pris en charge par les communautaires, quelques donateurs réguliers ou ponctuels, et pour le reste … nous comptons sur la participation et la générosité des retraitants, et sur la providence !!! 
Les prêts devraient durer 20 ans, nous restons donc patients et confiants … et n’hésitez pas à envoyer vos dons à la communauté ... nous en avons besoin ! (reçu fiscal sur simple demande).


 

® Communauté Ephata - 34, les Étoquies - 59550 Landrecies - Tél. 03 27 77 13 78 - communaute.ephata@free.fr
Réalisation Terre Adélie